IE6 n'est pas compatible.

Contactez-nous pour tout soutien quant à votre navigateur.

Réaliser les travaux sans nuire à l’activité de la rue : est-ce possible ? Comment ?

il y a environ 3 années
Cette conversation est maintenant archivée. Vous pouvez toujours consulter les échanges en cliquant sur la question.
dominiquedupont il y a plus de 3 années
Lors des travaux d'archéologie qui ont eu lieu sous la Terrasse Dufferin à Québec, l'installation de passages piétons au dessus des "trous" de travaux a non seulement suscité beaucoup d'intérêt avec les plaques d'interprétation, mais a également permis de procéder aux travaux, tout en rendant accessibles les lieux aux piétons en surface à cet endroit très achalandé.À l'image de ces installations, des passages piétons sillonnant les chantiers de manière sécuritaire augmenteraient l'intérêt sans toutefois nuire aux activités de la rue Ste-Catherine.
Nicolas Thibodeau il y a plus de 3 années
J'étais à Chicago récemment, et ce qui m'a le plus frappé c'est de traverser un chantier sans m'en rendre compte. Les aménagements piétonniers beaux & sécuritaires, c'est possible! Laissons à des architectes, à des designers ou à des urbanistes, plutôt qu'à des entrepreneurs généraux, le soin de les planifier. Montréal mérite d'être belle et conviviale!
FredQC il y a plus de 3 années
Réaliser les travaux par sections: faire des blitz 2 coins de rue à la fois. Limiter la poussière des travaux. Aménager des ponts piétonniers temporaires pour voir la progression. Ça ne sert à rien d'ouvrir la rue sur 1km et de progresser à pas de tortue.
Qualitas il y a plus de 3 années
Avec une autoroute 2 niveaux souterraine, incluant un accès sous-terrain au plomberie et autres filages de services sous-terrain, il ne serait plus jamais nécessaire d'avoir à faire de travaux de surface qui nécessite de fermer la rue St-Catherine.
Gagnch1 il y a plus de 3 années
Aménager d'abord les ruelles qui permettront de poursuivre les activités commerciales et professionnelles, prévoir du stationnement, diminuer le coût du billet pour les gens qui empruntent les transports en commun des stations de métro dans le secteur directement touchés par les travaux et évidemment des arrêts de bus de ce même secteur. Prévoir des stationnements pour les vélos.
YUL_auCube il y a plus de 3 années
Il faudrait surtout éviter d'ouvrir la rue sur toute la longueur, de laisser ça traîner tout l'été, de patcher à la va-vite à la première neige, et de recommencer le manège l'année d'après pcq l'asphalte est déjà en train de s'effriter!L'idée du blitz de 2 coins de rue à la fois, c'est pas bête. Il faut surtout avoir des gens qui travaillent; pas juste un gros trou avec personne dedans!
Pinkatronica il y a plus de 3 années
À Montréal, aucun effort n'est fait pour favoriser la fréquentation des endroits où des travaux ont lieu. Au mieux, on trouvera une pancarte qui indique que les commerces sont ouverts pendant les travaux, au pire des pancartes des deux côtés de la rue pour indiquer que le trottoir est barré. Plusieurs villes ont fait preuve d'imagination à cet égard, Montréal n'a qu'à y dévouer un effort et des moyens similaires. Mais c'est clair qu'il ne faut pas s'attendre à ce que les contracteurs s'en chargent, ce qui, il me semble, est l'attitude ici.
Vincent il y a environ 3 années
Pendant les travaux, c'est surtout l'accès en auto qui est difficile. Il faut donc faciliter le plus possible l'accès au Centre-ville avec d'autres modes:-Maintenir Bixi en activité. Bixi est vraiment une façon rapide d'accéder au centre-ville où de s'y déplacer une fois à destination.-Maintenir la fréquence du métro le week-end. La nécessité d'utiliser 2 lignes de métro le week-end peut ajouter plus de 15 minutes d'attente. Une augmentation de la fréquence réduirait les temps de parcours.-Mettre en place un tarif spécial lorsqu'on prend le métro (ex: tarif à 50% qui ne donnerait pas droit à un transfert en autobus)-Permettre le stationnement des véhicules en libre service dans certains endroits désignés de l'arrondissement Ville-Marie. Pour différentes raisons, il est parfois nécessaire d'utiliser une auto pour se rendre ou quitter le centre-ville, surtout quand nous avons des paquets!
Isabelle Jalbert il y a environ 3 années
Effectivement, un peu de beauté ferait le plus grand bien.Montréal métropole culturelle, point de départ du chantier : Quartier des spectacles. Il me semble qu'utiliser les espaces de circulation piétonniers du chantier pour faire la promotion des activités culturelles à Montréal pendant les travaux va de soi. Les organismes culturels auraient bien besoin de cette visibilité et les affiches qu'ils créent pour annoncer leurs événements sont belles et colorées. Une pierre deux coups.
Mirador il y a environ 3 années
Pas vraiment !Peut être avec une très bonne concertation des acteurs du réaménagement et des besoins de tous, mais il m'apparaît qu'il restera toujours des inconvénients majeurs ou mineurs. Mais si ça donne des bons résultats, endurons !