IE6 n'est pas compatible.

Contactez-nous pour tout soutien quant à votre navigateur.

Quels sont les avantages et inconvénients des quatre options d’aménagement présentées?

il y a environ 3 années
Cette conversation est maintenant archivée. Vous pouvez toujours consulter les échanges en cliquant sur la question.

Comment ces options répondent-elles aux besoins des différents usagers? Pour chacune des options, quelles sont les caractéristiques qui vous plaisent? Comment peut-on les améliorer? 

Description des options



JC il y a environ 3 années
Il faut rendre cette rue aux piétons et donc diminuer et ralentir la circulation automobile. Donc les options C et D sont préférables, mais, en plus, il faudrait limiter la livraison par camion à la nuit (les camions stationnés causeraient des bouchons de circulation de toute façon). Il faudrait faire le ramassage d'ordures la nuit aussi.Ces choses se font de cette manière dans les zones piétonnières des centre-ville de plusieurs villes européennes sans que cela ne cause de problème.
Hide Replies (6)
Robert il y a environ 3 années
L'option D me paraît la plus intéressante. La voie dite de stationnement devrait plutôt être une voie débarcadère. Les fleurs et arbustes sont préférables aux arbres puisque ces derniers obstruent la signalisation et les affiches informatives numériques. La signalisation pour se rendre au METRO est actuellement déficiente
GuillaumeG il y a environ 3 années
Trouvez-moi une seule métropole ayant «diminué ou ralenti la circulation automobile» en son centre-ville. Vous divaguez mon cher... Si vous souhaitez flâner, il y a le Vieux-Port et les restaurants grecs de Prince-Arthur qui sont là pour vous.
Hide Replies (4)
Lise il y a environ 3 années
Hide Replies (2)
GuillaumeG il y a environ 3 années
Ces villes ont diminués la quantité de voitures qui y circulent par des mesures incitativent: péages, stationnements incitatifs, tramway, etc. Aucune de ces villes n'a volontairement réduit le flux de circulation. C'est absurde.
Hide reply (1)
Mineau-Murray il y a environ 3 années
Vous demandiez une ville ayant "diminué ou ralenti la circulation automobile" et non la circulation tout court. Il s'agit de ne pas tomber dans le faux-dilemme: il est tout à fait possible de faire la première sans la seconde. Les mesures incitatives que vous mentionnez me semblent tout à fait intéressantes, par ailleurs! Sauf peut-être les péages... Enfin, ça dépend où.
Yogi il y a environ 3 années
Amsterdam, La Haye
Jay il y a environ 3 années
En fin de compte, je me range à l'avis de M. Richard Bergeron, Ph.D. en urbanisme, qui préconise de prolonger vers l'ouest l'aménagement du Quartier des spectacles car il permet de moduler l'utilisation de la rue en fonction des saisons et des événements. Il laisse aux piétons toute la place nécessaire sans pour autant bannir définitivement l'automobile.
FredG il y a environ 3 années
Je trouve les exemples de Boston et de Denvers très inspirants : il faut que la rue Ste-Catherine garde sa vocation commerciale et qu’elle continue a être une vitrine culturelle, mais ça doit aussi être un endroit où il fait bon flâner, un milieu de vie.Je propose un mélange de l’option A et l’option C, plus un autre élément. De l’option A, je garde les deux voies de circulations, une dans chaque sens. De l’option C, je garde l’élargissement des trottoirs, chauffants, bien entendu. À ce mélange, j’ajoute que la chaussé ne sera utilisé que par les autobus de la STM (5 minutes maximum dans les deux sens) et les taxis. Pas de stationnement et pas de voitures personnelles. L’idée c’est de créer des pôles de stationnement en périphérie de Ste-Catherine pour la dégager un peu et laisser plus d’espace aux piétons sans pour autant arrêter toute circulation motorisée. Le transport en commun, mais aussi les taxis sont importants pour améliorer la fluidité. Le taxi offre l’avantage de la voiture personnelle (on peut se faire déposer devant une adresse précise) sans l’inconvénient (perdre du temps à chercher une place pour garer sa voiture). Pour ce qui est du stationnement, je m’explique : les 484 places qui seront perdues sur Ste-Catherine seront comblées par les stationnements intérieurs des différentes nouvelles tours présentement en construction au centre ville (uniquement pour le 900 Maisonneuve, ce sera 390 nouvelles places). Ces nouveaux espaces de stationnements, qui seront utilisés le jour par les travailleurs et le soir et les fins de semaine par les visiteurs, s’ajouteront à ceux déjà existants. N’y aurait-il pas moyen de créer un service et une application qui permettrait aux automobilistes de trouver facilement ces espaces disponibles au centre ville ? (Une application qui fonctionne par commande vocale pour éviter le « textage » au volant.)Je ne vois pas de pistes cyclables sur Ste-Catherine, mais je conserverais la piste Maisonneuve et j’en ajouterais une sur René-Lévesques (j'ajouterais aussi plus de stationnements à vélo). Pour attirer les gens au centre-ville, il faut qu’il soit facile et agréable de s’y promener. Je remercie les initiateurs de cette consultation publique et je suis heureux d’y participer. J’espère que tout ce remue-méninge citoyen contribuera à la renaissance de la légendaire Ste-Cath.
Hide Replies (2)
GuillaumeG il y a environ 3 années
Qu'y a-t-il de notable à Denver?En ce qui concerne le taxi, je crois que la ville pourrait créer une nouvelle zone tarifaire entre Atwater et Papineau, Sherbrooke et Notre-Dame. Les gens seraient probablement tentés d'utiliser davantage ce service si les prix étaient plus bas, comme c'est le cas à Manhattan.
caribou il y a environ 3 années
D'accord avec la plupart de tes idées, mais je rajouterais une piste cyclable sur la rue Sainte-Catherine, pour faciliter l'accès à vélo aux commerces. Cette voie devrait être protégée, pour éviter les conflits entre les piétons, les autobus et les cyclistes.
Mario il y a environ 3 années
La proposition D est selon moi la plus intéressante., quoique ma proposition d'aménagement préférée serait de rendre la rue Ste-Catherine piétonnière à 100%. On devrait permettre le stationnement sur le boulevard René-Lévesques disponible à toutes heures.Les travaux réalisés dans le quartier des spectacles, entre Bleury et ST-Dominique est un exemple à suivre car il fonctionne très bien,
Lachinois il y a environ 3 années
Je crois qu'un modèle mi-chemin entre options C et D va permettre la création d'un espace convivial pour la majorité des usagers de la rue qui sont, en effet, des piétons tout en conservant un accès pour le transport en commun, les véhicules d'urgence et les camions de livraison (aux heures restreintes).Plus spécifiquement, élargir le trottoir Nord en permanence (genre option C) mais garder l'équivalent d'une voie en espace multifonctionnel (arrêts d'autobus, débarcadères, parquettes saisonnières) sur le côté Sud (genre option D). Pourquoi privilégier le côté Nord pour un piétonnisation permanente ? À cause du soleil qui tombe sur le côté Nord en matinée et début d'après-midi, mais qui engendre trop de chaleur en été sur le côté Sud en fin d'après-midi. Comme marcheur estival, le côté Nord est préférable car agréablement ensoleillé le matin et ombragé en fin d'après-midi.
Pehel il y a environ 3 années
Je viens de télécharger une proposition à partir des propositions A et D : piétons et autobus à double-sens seulement.La voici (sans la figure).1- La promenade Sainte-Catherine.Ma vision : une promenade sur une grande artère marchande avec moins de bruit, moins d'odeur d'essence et plus d'arbres. Cet objectif ne peut être atteint que si la circulation automobile est éliminée. Y compris les taxis!2- Une meilleure desserte en transport collectif au centre-ville.Au centre-ville, l'offre en transport collectif rapide (métro) arrive à peine à répondre à la demande aux heures d'affluence. Un circuit de transport collectif (exclusivement STM) sur la rue Sainte-Catherine libérée de la multitude d'automobiles roulant aux ralenti, est un alternative valable. Il reste à déterminer les périodes de l'année, les jours et les heures où le service est requis.Relier la station Lionel-Groulx à la station Berri-UQAM en surface d'une manière efficace est souhaitable, mais il ne faut pas transformer la rue Sainte-Catherine en voie express pour autobus. Le boulevard René-Levesques est mieux adapté à un tel usage. Éventuellement, ce circuit pourrait se rendre jusqu'à la station Papineau.Idéalement les autobus qui y circulent sont silencieux et peu polluant : hybrides, électriques. Et qui sait, plus tard, pourquoi pas un tramway. Mais ça c'est un autre débat!Pour rendre l'expérience de transport collectif encore plus conviviale, les marquises des centres commerciaux pourraient être allongées au dessus des embarcadères d'autobus.3- Et les vélos dans tout ça?Doit 'il y avoir une piste cyclable? Non, Il y en a déjà une sur Maisonneuve.Doit-il s'agir d'une voie mixte vélo-autobus? Non, puisque c'est d'abord une promenade, pas une voie de transit.
EdwardJasmin il y a environ 3 années
La meilleure idée que vous proposez pour les commerçants et pour les citoyens est l'option B.Pour contrer la perte de stationnement tarifée, vous devriez absolument mettre du stationnement tarifée sur la rue De La Montagne entre Maisonneuve et René-Levesque.C'est la seule rue qui ne possède pas du stationnement tarifée.Vous devriez voir la règlementation sur cette rue, sinon on pourrait croire qu'il y a un laissez aller. Merci
rociocarvajo il y a environ 3 années
Le débat sur la piétonisation de l'espace publique n'est pas nouveau. L'exemple des villes telles que Copenhague, Barcelona, Munich, Sevilla, etc., nous montrent que cette stratégie permet une revitalisation de la ville et une offre plus riche des activités aux citoyens. Personnellement, je trouve que les quatre options ne poussent au bout l'idée de rendre la rue St-Catherine un espace vivant et dynamique au service des montréalais (entourée des voies de circulation sans esprit commercial tel que René Levesque, l'accès en voiture aux stationnements ne devrait pas être un problème). Par contre, pour rendre cette discussion plus productive, je me positionne du côté de l'option C. Cependant, au lieu de permettre l'accès aux voitures, je considère que les voies routières devraient desservir qu'au transport public (une voie dans chaque sens). De cette manière-ci, la rue St-Catherine sera accessible pour tous mais ce sera à "l'échelle humaine" que toute l'activité se déroulera.Merci pour cette initiative citoyenne!
Philippe il y a environ 3 années
Bien que j'aille travailler en transport en commun, pour mes loisirs et mon magasinage j'utilise mon automobile. C'est assez simple pour moi, plus la ville retire de voies de circulation et de stationnements, moins je me rend vers le centre pour me divertir et consommer. Plus on me fait tourner en rond, plus on me charge cher pour placer ma voiture, plus je me retourne vers d'autres alternatives car les choix sont là.Alors à mon avis, basez votre décision sur une étude de marché et le profil des utilisateurs de Sainte-Catherine plutôt que sur des principes idéologiques.
Hide Replies (3)
Gendo Ultra il y a environ 3 années
Moi, j'ai comme principe que le centre-ville, ça ne se visite qu'en transport en commun. SI je viens d'ailleurs, de l'extérieur de l'île, par exemple, je stationne ma voiture dans un autre quartier (Angrignon, par exemple), puis je fais le reste du chemin en métro. Il y a trop de voitures au centre-ville. Je ne prône pas un centre-ville couvert de fleurs, sur ce point je suis d'accord. Le centre-ville est un endroit où magasiner et sortir, oui, mais ceci se fait à pied.Cependant, les voitures doivent passer quelque part et je pense qu'améliorer le passage des voitures, taxis (hommes d'affaires le jour, fêtards le soir) et des camions de livraison est une nécessité.Tout ceci est comme ce type de casse-tête où il faut déplacer trois blocs pour faire de la place pour en déplacer un quatrième au bon endroit. (http://fr.wikipedia.org/wiki/Taquin). Le problème de circulation de la Sainte-Catherine ne sera pas réglé immédiatement, mais si on coordonne plusieurs projets de réfaction bien calculés ensemble, les choses seront éventuellement en meilleur ordre.
Julie il y a environ 3 années
Mais pourquoi voulez-vous absolument faire vos loisirs et votre magasinages en auto? Je comprends pour certaines situations mais sinon, n'est-il pas plus agréable de se promener dehors que de toujours embarquer, débarquer de sa voiture?
Hide reply (1)
Philippe il y a environ 3 années
Je comprend qu'il soit plus agréable de déambuler d'un commerce à l'autre à pied, mais toujours faut t'il se rendre à l'endroit. La vitalité d'un centre-ville se résume à une masse d'individu qui se déplace vers un même endroit pour y pratiquer des activités économiques telles que le travail, la consommation et les loisirs. Ceci est directement influencé par la capacité des individus à entrer et à sortir aisément de cette zone. Je ne connais pas beaucoup de gens prêts à rejoindre le centre-ville à partir de Pointe-Aux-Trembles, St-Laurent ou St-Hubert en vélo et encore moins à pied. "Piétoniser" Sainte-Cath se résume à limiter l'accès aux populations locales, qui peut être un choix acceptable si c'est ce que l'ensemble de la société souhaite pour Montréal, mais qui aura évidemment des conséquences sur les choix de la clientèle. Le transport en commun est une option valable évidemment pour le travail car par obligation, c'est l'option la plus efficace pour se rendre sur les lieux. Par contre, pour ce qui est loisir, fort est à parier que compliquer la vie des gens en les forçant à stationner leur voiture à Angrignon pour ensuite transiter par les réseaux de transport en commun constitue davantage un incitatif pour le choix d'autres options (car les alternatives sont offertes). Je trouvais autrefois fort sympathique les restaurants sur le Plateau, mais depuis la réorganisation des voies d'accès et la réduction des espaces des stationnement, je n'y vais plus. Non pas que je ne vais plus au restaurant, j'ai tout simplement changé mes habitudes de consommation au bénéfice de localisations plus accessibles...
lp135 il y a environ 3 années
Il est désolant de voir qu'aucune place n'est fait pour les vélos, mais s'est compréhensible car il y a déjà très peu d'espace (À cause de la place laissé à l'automobile). L'idéal serait de doubler les voies sur De Maisonneuve pour en faire un pôle vélo, et d'ajouter des endroits pour barrer son vélos. Il y a de plus en plus d'usagers, et malheureusement, la piste de Maisonneuve ne suffit pas à la demande. Inclure cet aspect dans le projet le rendra plus acceptable pour les cyclistes.Sans tenir compte de l'aspect cycliste, je dirais que la priorité doit être l'élargissement des trottoirs. Avoir des trottoirs plus large permettra de faire plus d'animation de rue également, et donnera l'espace pour que les piétons circulent.
Tubajim il y a environ 3 années
L'option C et D sont les plus intéressantes, même si je penche personnellement pour la D. Politiques, ayez le courage d'écouter les piétons. Les places de stationnement de feront jamais revenir ceux qui veulent aller au Dix30. Pour les transports en commun, les rues parallèles de René Levesque et Maisonneuve feront parfaitement la desserte, en plus du métro! Offrons une autre expérience qualitative. Offrons la rue Ste Catherine a ceux qui veulent vraiment la pratiquer. De plus en plus de villes, et pas seulement européennes le font, pourquoi pas nous?
GuillaumeG il y a environ 3 années
Option C: cette option ne me semble pas réaliste, il manque déjà crucialement de places de stationnement au centre-ville. Les commerces pourraient en souffrir. On risque même de voir des embouteillages aux intersections dans la mesure où les véhicules provenant des rues transversales ne parviendrait pas à traverser complètement la rue sur un feu vert. La circulation serait très encombrée dans les cas où les automobilistes ou les taxis déposent des gens sur Ste-Catherine directement. J'entrevois de très nombreux accrochages. De si larges trottoirs me semblent inutile, ils seront probablement empruntés par des cyclistes et les automobilistes seront tentés de se stationner partiellement sur ces trottoirs (comme c'était le cas à Paris avant que la ville n'installe des poteaux aux mètres). Tant qu'à sacrifier complètement le stationnement, je préfèrerais retrancher une portion des trottoirs pour y ajouter une ligne bi-directionnelle de mini tramways sur une voie réservée. Compte-tenu de la dimension des trottoirs, les cyclistes pourraient être admis sur Ste-Catherine dans la mesure où ils marchent à côté de leur vélo, comme c'est le cas dans le quartier des spectacles.La prolifération des terrasses pourrait ultimement repousser les commerces non-restaurateurs et à plus long terme enclaver le centre-ville en de nouvelles zones. Ce scénario me semble rempli d'inconnus et présente un niveau de risque modéré.
Hide reply (1)
Julie il y a environ 3 années
Si vous voulez que les commerces souffre, retranché les trottoirs ! Les trottoirs sont déjà encombré, et l'été et durant le temps de Noël on arrive à peine à y circuler. Si on mets moins de place pour les piétons, moi je vais aller faire mon magasinage ailleurs!
Azamir il y a environ 3 années
L'inconviénient, pour moi, c'est qu'on ne retrouve pas d'aménagement cycliste! Dans une des options, il y a des trottoir de 9m de large, mais pas de place pour un piste cyclable? Il faut arrêter de juste penser à l'auto solo et au stationnement. Qu'on construise des stationnements souterrains ou en hauteur, et qu'on laisse la voie aux modes de transport durables (transport en commun, vélo, auto-partage) où il y a des échanges. Je pense que l'option D comprend un espace où il peut y avoir des terrasses. J'ai habité à Verdun et c'est super intéressant ce qu'on y fait avec ces lieux. On y fait des rencontres, on voit les gens, il y a de la vitalité. Ste-Catherine n'est PAS un centre-d'achat à ciel ouvert. Ne pensons pas juste aux magasins.Juste le fait qu'on propose l'option A me désole. Des voies pour voitures, des stationnements... C'est hyper vieillot comme design.
Hide Replies (6)
mathpoulin il y a environ 3 années
Il y a déjà une piste cyclable sur de Maisonneuve. Si elle ne suffit plus, on n'a qu'à augmenter sa capacité à elle. Ste-Catherine = priorité piétons. De Maisonneuve = priorité vélos.René-Lévesque = priorité bus+voitures
Hide Replies (5)
Azamir il y a environ 3 années
Bon point Jacques! (ou Mathpoulin)
GuillaumeG il y a environ 3 années
Rendre la rue Ste-Cath piétonne tuera les commerces. On se retrouvera avec une enfilade de restaurants grecs pour touristes, comme sur Prince-Arthur.
Hide Replies (3)
mathpoulin il y a environ 3 années
J'ai dit "priorité piétons", pas "entièrement piétonne"
marcperr il y a environ 3 années
Raisonnement qui ne tient nullement compte du fait que Prince-Arthur et Sainte-Catherine sont dans des contextes et des réalités tellement différentes qu'aucune comparaison n'est possible ni viable. Sur Sainte-Catherine, la piétonnisation complète serait un énorme succès.
Julie il y a environ 3 années
Considérant le nombre de personnes sur Ste-Cath et la possibilité de stationnement sur cette rue, je suis prête à parier que la grandes majorités des gens qui y vont ne stationnent pas sur Ste-Cath. Il n'y a donc aucune raison de croire que la rendre piétonnière tuera les commerces.
greg16 il y a environ 3 années
Les quatre options sont absurdes.Évidemment l'option A est une sorte de farce. La rue Sainte-Catherine est déjà un chaos automobile. Ajouter un deuxième sens équivaut à signer son arrêt de mort. Comme c'est une rue commerciale, donc principalement utilisée par les piétons, les intersections sont en tout temps encombrées par ceux-ci. Avec une seule direction comme c'est le cas actuellement, la situation est déjà infernale, mais il arrive qu'une ou deux voitures puissent traverser l'intersection durant la lumière verte, grâce aux deux voies. S'il n'y a qu'une seule voie par direction, tourner deviendra alors impossible, et un automobiliste devra attendre entre deux et trois lumières vertes pour tourner, retardant tous ceux derrière lui. L'ajout d'autobus est bien mignon, mais tout le monde sait que c'est une des lignes d'autobus les moins utiles et les moins utilisés pour différentes raisons (présences de plusieurs autres lignes d'autobus beaucoup plus efficaces dans les rues voisines, rue beaucoup plus agréable à marcher qu'à visiter en autobus, proximité des deux lignes de métro...) C'est donc naïf de croire qu'en ajoutant une direction un miracle va se produire...L'option B est en retard de vingt ou trente ans. C'est une solution qui aurait dû être mise en place quand le problème des trottoirs trop étroits a débuté. Mais nous sommes en 2014, et le maire dit qu'il aimerait faire une rue pour les 50 prochaines années, voir le prochain siècles. C'est pas en optant pour une option d'il y a vingt ans qu'on va penser à l'avenir... L'option C est complètement absurde. Avec aucun espace pour arrêter, une voiture n'a aucune raison de passer sur Sainte-Catherine. Dû à la forte présence des piétons, circuler sur Sainte-Catherine est infernal. Certaines personnes s'y aventure quand même, souvent par erreur, ou dans l'espoirs naïf de trouver du stationnement, ou pour faire des livraisons. Peu importe la raison, sans place pour s'arrêter, y circuler devient qu'une perte de temps incroyable. L'option D est la moins absurde, mais elle l'est quand même. «L'idée» de l'espace polyvalent (parce que cette idée n'est pas nouvelle, ayant fait ses preuves dans des milliers de rues piétons à travers le monde), est très bonne, personne va dire le contraire. La chose absurde reste la présence de l'automobile au centre qui comme dans l'option C, est là pour aucune raison.La réelle option, c'est la E, qui consiste à faire l'option D, MAIS, en autorisant la circulation UNIQUEMENT entre 7h et 11h le matin, comme dans la majorité des rues piétons du monde, permettant ainsi la livraison et ce genre de truc pratique. Le reste de la journée, les livreurs, ainsi que les personnes à mobilité réduite, utiliseraient les rues perpendiculaires, bien plus pratiques et moins congestionnées d'ailleurs. Et pour ce qui est de la rue Prince Arthur, mon père a travaillé sur sa piétonnisation alors je pourrais vous en écrire un livre, mais une chose est certaine, cessez de la prendre en contre-exemple, c'était une erreur sous plusieurs aspects, dû principalement à la peur des responsables de la ville de l'époque (la même peur dont fait preuve M. Coderre de nos jours). Plusieurs trucs très intéressants avaient été prévus sur Prince Arthur, trucs qui en aurait fait une destination convoitée, mais de peur que ça ne fonctionne pas, les responsable de l'époque à la ville on décidé de les éliminer, et de réduire la transformation à sa plus simple expression afin de pouvoir réouvrir la rue à la circulation si ça ne fonctionne pas. Le résultat: une rue trop peu planifiée et aménagée de façon intéressante pour être utilisée par les piétons, mais trop piéton pour être réouverte aux voitures. Nous nous apprêtons à faire la même chose avec Sainte-Catherine: la tuer à coup de peur et de projet frileux. Aussi, les choses ont changés dans la vision de l'urbanisme depuis cette époque. On croyait qu'il était possible de faire venir les gens quelque part en les attirant. Avec les années, on s'est rendu compte que c'est complètement impossible. On doit plutôt miser sur les endroits déjà fréquentés. Il en va de même pour la rue piéton de Ottawa, qui n'avait rien d'une rue commerciale achalandée, et où on a essayé de forcé les choses. Si on avait plutôt piétonnisé les rues autour du marché By, on aurait eu droit à un succès fulgurant. Et lâchez la température, Copenhague et Stockolm ont des piétons toutes l'année et tout va bien.Mais bon, le jour où Montréal aura à coeur d'améliorer son économie, d'augmenter le nombre d'emploi, d'améliorer le cadre de vie des habitant et des familles, peut-être qu'on arrêtera d'avoir peur et qu'on rattrapera le 40 ans de retard qu'on a pris sur le reste du monde.
Hide Replies (2)
Frudel il y a environ 3 années
Vous m'enlevez les mots de la bouche! L'un des meilleurs commentaires écrit ici!
Julie il y a environ 3 années
Même Calgary, ville de la voiture s'il y en a une, à une rue piétonnière à l'année, les voitures peuvent y circuler de 6h à 18h (le centre-ville ce vide le soir).
Frudel il y a environ 3 années
Après avoir visionné le documentaire "Des villes à échelle humaine" version française de "The Human Scale", je me suis rendu compte que le problème des villes occidentales, c'est le fait de mettre la voiture toujours au premier plan, les villes ont été construites pour l'automobile, nous voyons maintenant le problème que ça peut créer, les gens ne veulent plus vivre en ville, tours immenses, individualisme, congestions routières à tous les jours, manque de stationnement, rage au volant. J'aurais aimé avoir plus d'options que ceux-ci où l'automobile reste au premier plan, aucune d'entre elle n'est à considérer, la rue Sainte-Catherine pourrait être une belle possibilité pour redonner l'espace public aux piétons. Donner la rue Prince Arthur en exemple est absurde, l'endroit a été très mal aménagé, mal conçu et les installations sont nulles, pour qu'une rue soit vivante, on doit y mettre plus que 3-4 restaurants grecs. Plus vous faites de routes plus il y aura d'automobiles, élargir les voies n'est pas la solution au problème de fluidité, l'option B est donc à souscrire. Si on regarde l'option C, j'aime bien le fait d'avoir des trottoirs plus larges, mais encore là est-ce que les voitures ont vraiment leur place? Pourquoi ne pas installer un réseau de piste cyclable au milieu? L'option D est la plus versatile, mais encore là, l'endroit sera probablement utilisé pour des stationnements. Je trouve cela abérrant aussi que les gens affirment qu'une rue piétonne tuerait le commerce, c'est comme si tous les achats étaient exclusivement fait par des automobilistes, les piétons eux n'acheteraient pas, non, eux ils ne font que marcher? Personne n'habite dans le centre-ville et les environs non plus? Si vous êtes capables d'affirmer cela alors vous devez avoir raison, moins d'automobile, moins de profit. À New York, 90% des espaces sont des rues pour les automobilistes, l'autre 10% sont des espaces pour piétons, tandis que c'est un maigre 10% des gens qui utilisent les rues et 90% sont des piétons. (Source venant du documentaire "The Human Scale")Pourquoi ne pas y aller avec une idée plus originale, donner la rue aux piétons et faire du même coup une piste cyclable aussi, encourager les gens à utiliser le vélo dans des endroits sécuritaires. Plusieurs architectes urbanistes dans le monde, travaillent d'arrache-pied pour renverser la vapeur, l'automobile est inefficace il faut bien se l'avouer, Coppenhague a bien compris ça. J'aime bien l'idée de laisser des heures pour la livraison comme sur la rue Sainte-Catherine Est, dans le village, la rue est toujours vivante pendant la saison estivale, plusieurs touristes viennent y faire un tour, on doit seulement mettre tout en place pour que la rue reste vivante à toute heure et à tous les jours de l'année et ne pas faire l'erreur de la rue Prince Arthur. Désolé de passer du coq à l'âne, mais je voulais couvrir plusieurs points.
Hide Replies (2)
joejoe il y a environ 3 années
Tout à fait d'accord, quand on connaît les bienfaits pour une société du transport à vélo, c'est inacceptable qu'aucune de 4 options proposées n'inclus une piste cyclable. Réveillez-vous, le vélo c'est l'avenir !!!
Hide reply (1)
mathpoulin il y a environ 3 années
Il faut développer le réseau cyclable de façon cohérente, et non à l'emporte-pièce, comme vous le proposez. Dans le même axe que Sainte-Cath, il y a déjà le boulevard De Maisonneuve pour les vélos. Il n'est pas parfait, certes, mais il serait préférable de le perfectionner plutôt que d'essayer de mettre une piste cyclable dans une rue piétonne.
Daniel Bouchard il y a environ 3 années
J'aimerais qu'il y ait une option E de piétonnisation complète de la rue Sainte-Catherine Ouest. Une étude intéressante sur la pertinence et les conditions de piétonnisation d'une rue commerciale du Centre d’études sur les réseaux, les transports, l’urbanisme : http://www.ruedelavenir.com/wp-content/uploads/2010/11/CERTU_juin2011_final22.pdf
Hide Replies (6)
GuillaumeG il y a environ 3 années
On a déjà la rue Prince-Arthur qui est complètement piétonne, le résultat est une enfilade de restaurants grecs pour touristes. Non merci.
Hide reply (1)
marcperr il y a environ 3 années
La réalité de Prince-Arthur et de Ste-Catherine est totalement différente. Prince-Arthur est un projet hyper étroit dans un lieu très résidentiel et bien moins diversifié que la rue Sainte-Catherine. Pour qu'une rue piétonne fonctionne, il faut qu'elle soit diversifiée et que les gens qui y vont le font pour des activités totalement différentes (magasinage, travail, sortie, resto, étude, tourisme) et à des horaires différents (café matinal, horaire de boulot, midi travailleurs, pauses d'écoles, resto, magasinage weekend, cinéma soirée, clubs). C'est précisément le cas de Sainte-Catherine, mais pas de Prince-Arthur. D'où la semi-réussite de ce cas. Aussi, les aménagements sont plus ou moins réussis sur Prince-Arthur. Trop de coins sombres, pas assez d'aménagements ludiques pour les usagers...
mathpoulin il y a environ 3 années
Une piétonnisation à l'année longue n'est pas une bonne idée.Il faut tenir compte de la spécificité de notre climat: la rue est beaucoup moins achalandée en hiver qu'en été. Et s'il n'y a pas assez de piétons pour la justifier, la piétonnisation devient une désertification!
Hide Replies (3)
marcperr il y a environ 3 années
Pourquoi la rue est-elle moins achalandée l'hiver? Oui une partie de la réponse, c'est le climat, mais les gens travaillent quand même, magasinent quand même (rue complètement bondée dansle temps des fêtes, d'ailleurs), sortent quand même. Alors le climat n'est pas la raison, mais bien seulement une petite partie de la raison. Piste de réponse : trottoirs mal déneigés, glacés, encore plus étroits qu'en été (puisque l'hiver, chaque individu en prend considérablement plus large que l'été, à cause des manteaux, bottes, etc). Aussi : moins d'activités, moins d'attraits. Avec rue piétonne, déneigée, et potentiellement chauffante; avec l'aménagement d'attraction proprement hivernales : la rue se transforme entièrement. Le plus grand danger est de penser que le contexte d'appropriation de la rue ne changerait pas si on passait de la réalité actuelle à une piétonnisation complète. Je suis prêt à parier très gros que le scénario catastrophe que vous annoncez ne se réalisera pas si une piétonnisation complète est bien faite.
Ced il y a environ 3 années
Été comme hiver, la circulation piétonne est désagréable sur la rue Ste-Catherine au centre-ville tous les soirs à l'heure de pointe ainsi que les samedis et dimanches. Trop de piétons par rapport à l'espace public leur étant dévolu. Chaque intersection devient une mêlée de rugby au passage à la lumière verte. Je n'y mets plus les pieds, sauf en semaine en pleine journée quand j'ai la chance de prendre un jour de repos hors fin de semaine.
Yogi il y a environ 3 années
Je suis partialement d'accord avec ça, mais c'est quoi la réponse sur la question des utilisations saisonnières?L'été piétonné + pistes cyclables / l'hiver fermer les pistes cyclables et les emprunter à une ligne autobus saisonnière (hiver exclusive)?
Carole Dupuis il y a environ 3 années
Option C, trottoirs maximisés, piétonnisation permanente, aucun stationnement sur rue. Aménagement de places ombragées, de terrasses, de patinoires, de marchés publics, d'un marché de Noël, de kiosques à musique, d'aires d'exposition (prolongements, dans plusieurs cas, des installations et commerces existants)... Avantages : un centre-ville animé en toutes saisons, où Montréalais et touristes prennent le temps de vivre, de se rencontrer, de perdre leur temps, et de consommer; attraction touristique majeure; commerces prospères; activité artistique florissante.
Ced il y a environ 3 années
Ces 4 projets proposent de conserver 2 voies pour la circulation automobile. Aucune mesure de réduction de la circulation automobile. Quelle déception ! On n'est toujours pas au XXIe siècle à Montréal...Je m'attendais à plus d'audace, d'ambition, voire de courage, de la part des concepteurs.Pourquoi pas une rue piétonne, ouverte de 7h à 11h (lun-ven) aux livreurs, et parcourue par des autobus électriques effectuant la navette entre les stations Atwater (ou Lionel Groulx pour aller chercher la ligne orange ouest) et Papineau ? (Aucune autre ligne de bus ne devrait y transiter par contre...)Inspirons-nous de la 16th Street Mall de Denver (Colorado) : - http://youtu.be/sU_fEaD-Qfo - http://svcdn.simpleviewinc.com/v3/cache/www_denver_org/E2CCF59BC8B3F9F1083B91FF89E66963.jpg.C'est possible de concevoir une rue sans autos aux États-unis, alors pourquoi pas au Québec ??
254 il y a environ 3 années
Je crois tout simplement qu'il doit y avoir de l'espace pour stationner pour aller faire quelques emplettes quelques minutes et repartir. La majorité de la population utilise son véhicule pour aller magasiner. C'est pourquoi il y a tant de congestion aux abords des centres commerciaux. Les gens ne veulent rien savoir d'aller magasiner en autobus s'ils ont une voiture! . Il faut se rendre à l'évidence, nous sommes dans une aire individualiste. De plus, les autobus sur ste-cath ne fond que congestionner plus. Je suis curieux de voir combien de personnes empruntent les tc sur cette rue par jour dans le seceur où il y a des boutiques/restaurants et autres commercant. J'aimerais pouvoir m'arrêter pour acheter dans leur commerces mais c'est tellement un casse-tête que je prefere aller a laval ou repentigny, lachenaie. De plus, Je trouve ce projet égoiste considérant que les automobilistes fournissent une grande partie des revenues consacrés à nos routes/rues du québec. Nous devons etre mieux considere dans ce projet.
Hide Replies (5)
JJacques il y a environ 3 années
Présentement, il y a environ 70% des gens qui utilisent le transport en commun pour venir au centre-ville, c'est une bonne proportion. À New-york ou à Paris ou d'autre grande villes, les gens utilisent le taxi ou le métro pour venir en ville et laissent leur véhicule de deux tonnes à la maison. Je ne suis pas d'accord avec vous, ce n'est pas le projet qui est égoiste mais plutôt le mode de vie du "tout à l'auto" que vous décrivez, qui l'est, avec tout le gaspillage d'espace et d'énergie que cela comporte. Il faut se rendre à l'évidence que le Québec ne produit pas de pétrole et ne fabrique pas de voitures. Nous avons intérêt collectivement à encourager ce genre de projet qui fait une place importante au piéton, aux cyclistes et au transport en commun.
Hide Replies (4)
254 il y a environ 3 années
Vous semblez être complètement â côté de la traque ou vivez dans un autre monde! Le réseau routier a été concu pour les années 1960 et non pour les années 2000. Celui-ci est désuet et c'est pourquoi il cause autant de congestion. Le parc automobile a explosé! Déjà de synchroniser les feux de circulation nous aiderait grandement a reduire la pollution. Rendez-vous à l'évidence, il est beaucoup plus pratique de prendre son auto pour faire quelconque magasinage que d'y aller en tc surtout avec une famille. Je pars de pointe aux trembles alors je me vois mal revenir avec mes sacs du centre ville jusqu'à chez nous quand il neige ou il pleut! Vous n'exposez qu'un côté de la médaille! Soyez consciente que cette réflexion s'adresse autant aux automobilistes qu'aux cyclistes et piétons. Plusieurs artères entourant la ste-cath sont deja pourvu de pistes cyclable. Pourquoi ne pas demander aux commercants ce qu'ils en pensent!?
Hide Replies (3)
JJacques il y a environ 3 années
Je suis automobiliste (cycliste et pieton) et j'ai une famille de trois trois enfants mais je dois avouer que je reste dans un quartier central (sud-ouest) comme beaucoup d'autre gens et ceci affecte ma perception du projet. Pour faire du magasinage, je convient avec vous que ce serait long, pour vous, d'aller au centre-ville pour magasiner en transport en commun de facon régulière. Pour les gens qui vivent loin du centre-ville, je pense que d'aller faire du magasinage au centre-ville quelque chose d'occasionnel. Pour le magasinage régulier vous avez probablement de meilleures options près de chez vous et c'est très compréhensible, normal et écologique. Je pense qu'il faut penser le desing de la rue sainte-Catherine en fonction de la majorité de ses utilisateurs soit les gens des quartier plus proches et des touristes. Pour ceux qui restent plus loin comme vous, je pense qu'il serait souhaitable de conserver des places de stationnements. Mais il y a des limitations, si on encourage les automobilistes à venir en trop grand nombre dans le centre-ville ça ne sera pas drole pour personne y compris ceux qui seront au volant (embouteillage, pollution, bruits, etc...)
Hide reply (1)
254 il y a environ 3 années
Voilà quelque chose de plus sensé! Réserver quelques places afin de faire les magasins et profiter à l'occasion nous aussi de cette magnifique rue! Je crois sincèrement qu'il y a moyen de s'entendre et de trouver un juste milieux. Sans pencher dans le trop écolo, ni dans le trop polluant avec des coûts qui sont censés.
Ced il y a environ 3 années
Et combien d'artères entourant la Ste-Cath sont déjà réservées aux autos ?Un peu de sérieux SVP, vous pourrez conserver votre habitude de venir de Pointe-aux-Trembles en auto et vous stationner à côté de la rue Ste-Catherine pour disposer de votre véhicule personnel afin de transporter votre famille et vos achats par la suite. La seule chose qui changera, advenant la piétonnisation de la rue Ste-Catherine, c'est que le cadre, le décor, l'environnement de votre demie-journée de magasinage auront été améliorés, seront plus propices à la détente car moins pollués, moins bruyants, moins encombrés, moins stressants.Avez-vous déjà pris le temps de regarder l'espace public quand vous allez au centre-ville et de comparer la proportion de l'espace public dévolue à la circulation et au stationnement des automobiles et celle consentie à la circulation et au stationnement des Humains ? Franchement, vous ne voulez toujours pas leur restituer juste une seule rue sur tout le quadrillage routier qu'offre le centre-ville ?
Gendo Ultra il y a environ 3 années
J'aimerais ajouter ceci afin d'aider la fluidité des trottoirs du centre-ville. C'est un guide de trucs amusant (en anglais) et fait pour New-York, mais je trouve que c'est universel à tout grande ville.http://news.distractify.com/culture/nyc-tips-and-etiquette/?v=1
vrioux il y a environ 3 années
Peu importe l'option choisie, il faudrait évaluer d'installer des trottoirs chauffants! Comme ça, plus besoin de déglacer, de mettre du sable, du sel, etc. En plus, au prix de l'électricité au Québec, c'est la meilleure option, beaucoup plus écologique que toutes ces tonnes de CO2 générées par les camions qui déneigent.Plusieurs pays ont des voies chauffées et ça ne coûte pas cher! Vérifiez vos informations et faites la recherche, ça en vaut la peine!
Hide Replies (3)
GrandGalop il y a environ 3 années
Mon expérience avec des trottoirs chauffants implique que toute la neige fondue se retrouve dans la rue et y gèle à peu près instantanément. Au lieu de neige sur le trottoir "facilement" déneigeable (à relativiser), on a de la glace dans la rue nécessitant davantage de sel...Il faudrait s'assurer que tous les inconvénients soient étudiés adéquatement.
Hide Replies (2)
vrioux il y a environ 3 années
Votre expérience avec les trottoirs chauffants est désuète. Avec une installation bien pensée, l'eau est récupérée et envoyée dans le réseau d'égouts ou d'eaux pluviales (où elle ne gèle pas) plutôt que dans la rue.http://www.cbc.ca/news/canada/saskatoon/heated-sidewalks-iceland-has-them-saskatoon-wants-them-1.2459674
Hide reply (1)
Gendo Ultra il y a environ 3 années
Intéressant. Je ne suis pas contre.
Jeff il y a environ 3 années
Dans un monde idéal, la rue serait entièrement piétonne. Mais l'option B est la plus raisonnable et réaliste. Une seule voie de stationnement suffit et de larges trottoirs aménagés pour pouvoir marcher sans zigzaguer entre les gens. Et des bancs et des arbres!!Pour tous ceux qui choisissent l'option D, allez visiter la Plaza St-Hubert réaménagée et vous changerez d'avis! La voie de "débarcadère 15 minutes" est en fait utilisée comme voie de livraison et comme voie de stationnement gratuit pour des heures. Bref, l'objectif est complètement raté!
Hide reply (1)
marcperr il y a environ 3 années
Pourquoi ne pas exiger la solution idéale? Pourquoi se rabattre sur des solutions "mi-chemin", des choses faites à moitié? Ce n'est pas du compromis ni du raisonnable, ces options, ce sont des défaites.
marcperr il y a environ 3 années
Je m'attendais à des options. Pas à 4 versions plus ou moins pareilles de légères améliorations du gâchis actuel. Ces solutions sont digne d'une consultation normale et bénigne de tous les jours, pas d'un leg à une grande ville, surtout pas à l'occasion de son 375ème anniversaire. Bref, je suis immensément déçu du manque de vision proposé. Aucune option là-dedans n'ose vraiment, aucune de ces options n'améliorera en profondeur l'expérience "Sainte-Catherine" et surtout, aucune option là dedans ne fera tourner les têtes. Et ce n'est ni du dogmatisme ni de l'égoïsme que de vouloir changer le paradigme actuel pour une seule rue du centre-ville : le mode de vie actuel est empreint d'égoïsme. -Compromis avec les automobilistes? J'entend là "relent idéologique du siècle dernier". Il y a je ne sais combien d'autres possibilités de déplacement pour les automobilistes dans le centre-ville, et on s'entend que c'est bien plus facile à un automobiliste de changer rapidement de trajectoire qu'à un piéton ou un cycliste, d'autant plus qu'on sait maintenant que Plus de rue = plus de traffic. Pas une meilleure circulation. Ne pas nuire aux commerces et aux stationnements? Le lien entre "accès direct au parking en face de la boutique" et "succès commercial" est extrêmement ténu. D'autant plus que si on calcule le nombre de commerces et le nombre de places de stationnement sur Ste-Cath, on ne doit pas arriver à un ratio stationnement/commerce très élevé, bien au contraire! Il y a par ailleurs plein de terrains vagues qu'il n'attendent que de voir s'implanter de vrais stationnements étagés, bien fait et intéressants à voir, et les rues transversales ne seront pas dynamitées bon sang! L'accès se ferait quand même très rapidement en ayant une piétonnisation complète. -Ne pas nuire à la livraison pour les commerces? Même chose : rues transversales, et ajoutons 2 ou 3 heures d'accès aux camions, en matinée. PAF problème réglé. -Accès aux véhicules d'urgence? Personne ici n'a demandé qu'on remplace la rue par un Canal, que je sache! Un véhicule d'urgence peut très bien circuler sur une rue entièrement piétonne, si elle est bien faite. -Accès aux gens à mobilité réduite? La rue Ste-Catherine est traversée à intervalle très rapproché par de nombreuses rues d'où peuvent très bien débarquer et être conduits si besoin des gens devant être transportés en véhicules adaptés. Et dans l'état actuel des choses, y-a-t'il vraiment une grande qualité d'accès pour personnes à mobilité réduite? Non. Les véhicules stationnés - et il y en a presque en permanence - bloquent carrément le chemin. Bien plus difficile à déplacer un véhicule garé sans son propriétaire que de faire circuler une chaise roulante ou un triporteur sur une rue entièrement piétonne. Quand on regarde ailleurs, on voit clairement que la solution pour une avenue de marque, un véritable coeur de ville, une attraction urbaine de qualité, passe par une piétonnisation importante sinon totale. Toutes les options présentées ici sont bien trop frileuses. Il n'y a aucun avenir là-dedans, que du statut quo.
GrandGalop il y a environ 3 années
L'option C est le message le plus fort s'adressant aux automobilistes. Le centre-ville de Montréal est suffisamment congestionné - et plus nous attribuerons de l'espace aux voitures, plus il y en aura. Plus il y aura d'offre, plus il y aura de demande. Réduire l'espace de circulation de façon permanente est le seul moyen pour éventuellement donner aux piétons la place à laquelle ils ont droit.La crainte de l'option D demeure que l'espace multifonctionnel se transforme à terme en cases de stationnement et que finalement le portrait n'aie pas réellement changé. Ce serait intéressant si l'été il y avait des terrasses ou d'autres choses du genre et que l'hiver ce soit réservé aux piétons (l'hiver aussi il est difficle de circuler tant il y a de piétons), mais les stationnement demeurent à éviter.
Hide Replies (3)
GuillaumeG il y a environ 3 années
Je crois qu'une solution intermédiaire serait de limiter le stationnement à 1h à la fois et de l'offrir sans frais. Ca améliorerait la fluidité des déplacements.
Hide Replies (2)
GrandGalop il y a environ 3 années
Peut-être si vous trouver une façon de contrôler, mais en se fiant sur l'expérience de Plaza Saint-Hubert, les débarcadères et stationnements temporaires sont souvent utilisés comme stationnements permanents. L'expression "tu offres une main, il prend le bras" se réflète très souvent aux comportements des usagers de la route - donc offrir des places même temporaires diminuerait grandement la portée du message.
Hide reply (1)
GuillaumeG il y a environ 3 années
Très juste, un système quelconque devrait être mis en place pour déloger les abuseurs. La technologie est là pour ça.
GuillaumeG il y a environ 3 années
Option D: cette option me donne l'impression de prolonger le quartier des spectacles vers le centre-ville. Cela pourrait amener une manne de touristes baladeurs et développer une offre «événementielle» dans les commerces du centre-ville. Cette option ne semble pas répondre aux besoins existants des montréalais qui se rendent au centre-ville. En revanche, à plus long terme, cela pourrait susciter le développement de plus de commerces «marchands traditionnels» dans la portion ouest de Ste-Catherine et reléguer l'offre marchande «événementielle» à sa portion est. On peut imaginer qu'une telle segmentation des types de commerces contribuerait à renforcer le service en anglais dans les commerces du centre-ville en projetant les commerces «traditionnels» vers l'ouest de la rue. Enfin, je vois mal comment l'utilisation de ces espaces multi-sectionnels pourrait être rendue sécuritaire, alors qu'il n'y aura plus de voitures stationnées pour faire office de «barrière» aux piétons. Cette option devrait donc inclure l'ajout d'une barrière physique temporaire lorsque la rue est exploitée en mode événementiel. La voie serait donc «cloisonnée» de part et d'autre par des barrières physiques qui pourrait créer des bouchons de circulation en amont et congestionner les rues transversales particulièrement en amont, mais aussi dans les portions «cloisonnées» «événementielles».
GuillaumeG il y a environ 3 années
Option B: le stationnement sur un seul côté me semble une bonne option dans la mesure où il serait «à angle», comme pour les véhicule du poste de police 20 au coin de Bishop. Cela permettrait à davantage de voitures d'en profiter. Ces stationnements devraient être gratuits et limités à 1h par utilisation. Cela favoriserait les achats «minute» dans les commerces avoisinants. Retirer les poteaux indiquants les numéros de places permettrait de gagner près de 30 centimètres sur les trottoirs. Dans les portions les plus fréquentées de la rue, ce corridor de stationnement pourrait être un «débarcadaire» uniquement afin de permettre les stationnements «temporaires» uniquement. Les larges trottoirs pourraient être utilisés pour créer des terrasses fermées au printemps, en été et à l'automne (avec usage de chauffe-terrasse). Ces larges trottoirs seraient également utiles pour l'érection de stand temporaires dans le cadre de diverses promotions. Je préfèrerais que les vélos ne soient pas admis sur Ste-Catherine puisqu'une piste cyclable existe déjà sur Maisonneuve. Je crois que les cyclistes ne devraient pas pouvoir se stationner le long de la rue Ste-Catherine afin d'éviter les encombrements aux piétons. Des supports à vélo pourraient être ajoutés sur Maisonneuve. Je conserverais les bancs sur la rue puisque des trottoirs plus larges le permettent.
GuillaumeG il y a environ 3 années
Option A: le double-sens est pratique dans la mesure où il y a un système de transport en commun gratuit et efficace le long de la rue. J'opterais pour davantage de bus, des bus plus petits et peut-être même électriques de façon à améliorer la fluidité de la circulation des automobiles et des piétons. Les automobiles ne seraient plus retardées par de gros bus peu maniables. Les piétons emprunteraient les petits bus pour se déplacer sur de plus longues distance d'un point à un autre hors trottoir. L'usage de bus électriques diminuerait la chaleur, la pollution et le bruit au centre-ville. Les stationnements de part et d'autre de la rue devrait être gratuits et limités à 1h par utilisation. Cela favoriserait les achats «minute» dans les commerces avoisinants. Retirer les poteaux indiquants les numéros de places permettrait de gagner près de 30 centimètres. Dans la même optique, forcer les commerçants à enlever leurs tuyaux / conduits / protubérances en façade permettrait de gagner encore quelques centimètres. Vu le nombre des ramifications mécaniques des façades actuelles, la rue serait également plus jolie. Je préfèrerais que les vélos ne soient pas admis sur Ste-Catherine puisqu'une piste cyclable existe déjà sur Maisonneuve. Je crois que les cyclistes ne devraient pas pouvoir se stationner le long de la rue Ste-Catherine afin d'éviter les encombrements aux piétons. Des supports à vélo pourraient être ajoutés sur Maisonneuve. Enfin, je retirerais les bancs de la rue, ils accaparent un espace non-négligeable qui profiterait autrement aux piétons. À mon sens, le centre d'une ville n'est pas l'apanage des flâneurs, mais des consommateurs turbulents.Changer le sens de circulation sur Ste-Catherine pourrait avoir un impact négatif sur l'image mentale que les gens se font de la ville. Montréal a historiquement été divisé en deux grands axes à sens-unique. Celà pourrait changer le rapport des individus à la ville de façon inattendue. C'est un très grand risque.
GuillaumeG il y a environ 3 années
Les organisateurs de cette consultation aurait eu avantage à s'informer sur la notion de non-public. Les discussions auraient été beaucoup mieux encadrées et on aurait évité les généralités. Tout le monde veut plus d'arbre, plus de lumière, moins de bruit, moins de pollution, plus de vélos, moins de voitures, etc. Ca ne fait pas avancer le débat que de réitérer des généralités.
GuillaumeG il y a environ 3 années
Ces options sont un vrai casse-tête. Ce forum aurait dû être organisé par proposition, un forum pour A, un autre pour B, un autre pour C et enfin un pour D.
Pierre il y a environ 3 années
J'aime beaucoup les rues piétonnes. Le temps s'y écoule différemment. Cependant, la conception de la rue doit être harmonisée avec le plan de dévelopement de la rue.La rue Sainte-Catherine est trop longue pour représenter des intérêts similaires. Elle doit être lue et comprise en tant que multiples tronçons aux caractères variés. L'option doit correspondre à un plan de développement de la rue Sainte-Catherine. Or, ce plan n'existe pas en ce moment. Par exemple, la portion ouest du tronçon (à l'ouest de Crescent) représente une zone d'affaires orientée sur les usagers du quartier. Quelle est la valeur de la piétonnisation pour une offre commerciale axée sur les besoins quotidiens? Les usagers routiers ne sont pas que locaux. La rue sert de voie de transit, comme une route provinciale qui passe dans un village. Les usagers locaux n'ont pas besoin de rue piétonne. Les usagers extérieurs non plus. Il n'y a pas de visiteurs extérieurs qui viennent magasiner sur la portion ouest, ces mêmes biens leur sont offerts près de chez eux. Ainsi, à qui est destinée la voie piétonne? Qui faut-il satisfaire et qui faut-il irriter? Agir sans plan d'affaires conduit à rendre tout le monde insatisfait.
Hide reply (1)
GuillaumeG il y a environ 3 années
Vous amenez un bon point, les flâneurs aiment les rues piétonnes. Pas très dynamique comme vision d'un centre-ville.
Oreste il y a environ 3 années
La première chose que je déplore, c'est qu'aucun scénario ne fait de place aux vélos. Les voitures ont beau sembler pratiques, mais elless contribuent à la pollution, aux bouchons de circulation, au réchauffement de la ville et de la planète.Je crois qu'il faudrait privilégier une réduction du stationnement, l'ajout de pistes cyclables (par exemple, une voie dans chaque direction, à même le trottoir, plus près de la rue, voies cyclables qui pourraient être utilisées par les piétons comme un élargissement des trottoirs pour l'hiver) et le transport en commun. Il serait dailleurs intéressant que le bus Sainte-Catherine circule sur l'ensemble de cette rue, c'est à dire jusqu'au métro Viau plutôt qu'au métro Papineau.
JJacques il y a environ 3 années
Mon option préféré serait l'option E qui a été mentionné précédemment (pietonnisation complete). Comme compromis je prendrais l'option B Je n'aime pas l'option A. On a déja la ligne verte et dans la solution A je pense que l'autobus va circuler encore plus lentement que présentement car la rue sera bloquée sans possibilité de dépassement dès que quelqu'un stationne. Un gros gaspillage d'énergie et de temps perdu quand on pourrait marcher plus vite que l'autobus. Je ne comprend pas du tout l'option C. Pourquoi conserver deux voies de circulations s'il n'y a pas de stationnement. Selon moi c'est juste un incitatif pour que les automobilistes circulent plus rapidement (car personne ne bloque la rue temporairement pour stationner). Je préfèrerais de transformer l'option C en réduisant à une voie de circulation et une voie de stationnement (ou réservé au stationnement en commun).
Jay il y a environ 3 années
Malheureusement, l'option A ne laisse pas plus de place aux piétons et toujours autant aux autos. Elle conserve les trottoirs congestionnés qu'on connaît actuellement. Il faut donc l'écarter. L'option B pourrait être retenue sur les tronçons les plus larges, mais une des deux voies de circulation devrait être réservée aux bus et aux vélos, sinon ils se retrouveront pris dans le trafic, ce qui va à l'encontre des buts recherchés d'amélioration de la mobilité et d'apaisement de la circulation. Les autos circulant sur la voie qui leur reste disposeraient de cases de stationnement. Il est impératif de réserver des stationnements aux personnes à mobilité réduite et aux taxis du Transport adapté. Sur les tronçons les moins larges ou les plus utilisés par les piétons, on devrait appliquer l'option C, toujours en réservant une voie aux bus et aux vélos et en prévoyant des aménagements pour débarquer les personnes à mobilité réduite qui empruntent le Transport adapté. L'option D comporte le risque que les espaces multifonctionnels soient fin de compte utilisés pour le stationnement la plupart du temps parce que les automobilistes n'accepteront pas de circuler sans pouvoir s'arrêter. Dans tous les cas, limiter la vitesse à à 15 ou 20 km/h pour réduire la pollution atmosphérique et acoustique et augmenter la sécurité des piétons et des cyclistes. Faire appliquer cette limite rigoureusement. Piétonniser certains tronçons de la rue plusieurs fois par an comme dans le cadre des ventes trottoir sur Saint-Laurent, Mont-Royal ou Wellington, voire tout l'été, comme dans le Village.
sroy il y a environ 3 années
Pour ma part, je suis d'avis que l'option D serait la plus pertinente en ce moment, puisqu'elle permettra de réagir avec le temps et de s'ajuster.
pierrebarrieau il y a environ 3 années
Bonjour, en tant que résident du centre-ville et enseignant en planification des transports et urbanisme, je dois admettre qu'une fusion de A et B serait mon option favorite. Conservons le concept de la bi-direction pour la circulation, ce qui permettrait d'améliorer les TC déficients pour les déplacements locaux au centre-ville, et éliminons une voie de stationnement pour améliorer la fluidité piétonne qui est problématique. J'ajouterais la possibilité aux promoteurs des projets aux abords de construire des stationnements étagés ayant accès sur les rues transversales. Au fur et à mesure que les places seraient construites, on pourrait éliminer les autres places outre des débarcadères tel que devant le magasin apple et le centre eaton.
mathpoulin il y a environ 3 années
Il faut d'emblée exclure l'option A, elle nuira à la fluidité de la circulation et n'améliorera en rien le transport en commun (à quoi sert un bus s'il est coincé dans le traffic). En plus, le boulevard de Maisonneuve est un sens unique 2 voies vers l'ouest. Il est donc logique d'avoir Ste-Catherine en sens unique 2 voies vers l'est.Pour revenir à l'option à privilégier , il faut absolument des trottoirs plus larges qui rapprochent les arbres du centre de la rue, afin qu'ils puissent avoir un feuillage imposant, plutôt que ce qu'on a maintenant: des petits arbres rabougris collés sur les édifices.Mais puisque la rue n'est pas homogène sur sa longueur, il faudrait une mixité entre les options B C et D, selon ce qui est le plus approprié à chaque segment de la rue.L'option C (trottoirs très larges, pas de stationnement) est à privilégier dans les segments qui, peu importe la saison, ont un très fort achalandage piétonnier etou qui ont des attraits architecturaux/touristiques. Par exemple, aucune utilité d'avoir du stationnement sur rue entre le magasin La Baie et le Square Philips devant le parvis de la Cathédrale Christ Church. On pourrait aussi utiliser cette option pour rendre plus convivial (plus de bancs et de végétation!) le segment adjacent au Centre Eaton entre University et McGill College. L'option D devrait être choisie dans les segments où la rue est très large, comme entre Drummond et De la Montagne et entre Crescent et Mackay, et les segments où il y a beaucoup de restaurants. (à l'ouest de Guy) La flexibilité de cette option permettrait aux restaurants d'avoir de vastes terrasses en été, et du stationnement en hiver.L'option B (trottoir élargi, avec une voie de stationnement/livraison) devrait être le choix par défaut sur tous les autres segments, car la largeur de trottoir actuelle est trop étroite.Dans tous les cas, il faudrait songer à installer des trottoirs chauffants!!
mtlmtlmtl il y a environ 3 années
À ceux et celles qui veulent plus de stationnement sur Ste-Catherine, je vous demande comment les gens sont supposés se rendre à ces stationnements. Les rues du centre-ville sont déjà assez saturées, on ne peut pas les élargir. Augmenter le stationnement = augmenter la circulation, le bruit, la pollution, etc.De toute façon, il sera toujours plus facile de se stationner dans les centres d'achats (bien qu'il y a plein de problèmes de circulation autour de ces stationnements de centres d'achat, voir le Carrefour Laval aux heures de pointes, ca créé des bouchons sur l'autoroute 440... un fait qui n'est pas mentionné).Par contre, traiter la rue comme une entité homogène (tel que mentionné par un autre commentateur qui parlait de tronçons) ne réflète pas la réalité. La partir à l'est (entre Bleury et le carré Phillips) est très différent de la partie entre Union et Stanley sans parlé de la partie à l'ouest de Guy... Le réaménagement devrait prendre ces différences en compte.Il faudrait aussi que les marchands du centre-ville soient mieux organisés. Ils pourraient mettre en place un service de livraison commun (bien que la logistique serait compliquée), du moins avoir des endroits où on peut laisser ses achats et avoir l'option de venir les chercher plus tard ou de se les faire livrer. Une carte de fidélisation serait une autre idée, par exemple si on achète dans un magasin on aurait un rabais dans un restaurant du coin, etc. Une application mobile qui permet de trouver un produit particulier dans les magasins sans faire le tour de tout le centre-ville... Les travaux eux-mêmes vont causer des changements d'habitude, ça serait une bonne occasion pour essayer de nouvelles choses. Après tout, l'aménagement de la rue elle-même n'est qu'une composante de la vie sur Ste-Catherine.P.S. Ce qui est un peu désolant sur Ste-Catherine c'est que l'on y retrouve tous les mêmes magasins de grandes chaînes qui se trouvent aussi dans les centres d'achats à travers la région sinon le continent...
Claude il y a environ 3 années
Vancouver veut devenir la ville la plus verte au monde. Pourquoi Montréal ne deviendrait-elle pas la ville la plus versatile au monde en pensant aux transports en commun, aux cyclistes et aux piétons! L'option D correspondrait évidemment à l'option la plus versatile, bien qu'encore trop d'emphase sur les voitures individuelles. Gilles vigneaud chantait: "Mon pays ce n'est pas un pays c'est l'hiver" et Robert Charlebois chantait:"Je reviendrai à Montréal " en particulier:"J'ai besoin de revoir l'hiver... Sur les remparts blancs de l'hiver... Des rues qui n'en finissent pasQui vont jusqu'au bout de l'hiver...j'ai besoin de sentir le froid, Mourir au fond de chaque pierre...Et rejaillir au bord des toits, Comme des glaçons de bonbons clairs...Je reviendrai à Montréal, Me marier avec l'hiver". Cependant, avec le réchauffement climatique, on prévoit des hivers plus doux, comparables à ceux de Vancouver. L'option D d'accord, à cause de nos hivers actuels mais tout en pensant à l'option C, avec de plus en plus de cyclistes et de piétons. Pensons seulement aux ?tudiants du pavillon des Sciences de l'UQAM (De Bleury/Président Kennedy; métro Place des Arts), Université McGill (métro McGill) et Université Concordia (métro Guy/Concordia. Il faut aussi penser aux gens plus fortunés qui fréquentent toutes ces belles boutiques de luxe, que Sainte-Catherine et aux habitants des nombreux immeubles du Centre-ville et les futurs résidents des tours/condos de luxe, toujours au Centre-ville et ses environs.Hivers plus doux en perspectives et plus de piétons également dont plusieurs possédant des vélos. Pensons seulements à tous ces étudiants des trois Universités du Centre-ville. Dans l'option D comme dans l'option C, il faut notamment encourager très fortement les résidents de même que les nons résidents à utiliser les transports en commun. A cet égard, la STM devra forcément, que ce soit pour l'option D ou C augmenter la fréquences de ces circuits actuels, notamment l'autobus 15 sur la rue Ste-Catherine et ajouter d'autres trajets.Pistes cyclables sur Ste-Catherine serait évidemment très bien venu, pourvu qu'il y ait des endroits pour les laisser en sécurité ou à tout le moins pour les barrer adéquatement. Troittoirs plus larges sont effectivement une nécessité. Quant aux voitures individuelles, alors il faut penser, selon l'option, é construire des aires de stationnements adjacentes à la rue Sainte-Catherine, ce qui ne sera vraiment pas facile, connaissant bien le Centre-ville.De l'UQAM/Place des Arts à la Plaza Alexi Nion, rue Atwater, j'estime que la priorité devrait être donné aux piétons et aux cyclistes surtout pendant la période estivale. Oui, Montréal Centre-ville VERT et écologique et pour les jours rigoureux de nos hivers (en voie de disparition) alors, Montréal de plus en plus souterrain (Montréal étant déjà la plus grande ville souterraine au monde) en améliorant bien entendu sa signalisation. Cependant, l'avenir, parait-il selon les experts est au réchaufement climatique. Espérons donc qu'il en sera de même pour nos hivers. Cependant, rien de certain à ce sujet car qui peut prétendre prédire l'avenir? Peut-être solutionnerons-nous pas le grave problême du réchauffement climatique? Bien qu'à mon propre avis on ne fait pas assez individuellement en continuant de se transporter avec des véhicules à essence qui émanent du Dioxyde de carbone et du dioxyde d'azote encore plus nocif.En conclusion, l'option C: Trottoirs Maximisés me semble la meilleure, pourvu que les trottoirs soient très bien entretenus pendant l'hiver et qu'ils ne soient que rarement glissants (en particulier après une pluie verglassante).Bonne journée à tous et à toutes. Que Montréal demeure l'une des plus belles villes au Canada.Claude
GEOL il y a environ 3 années
L'option D est celle qui offre le plus de souplesse. Cependant, je crois qu'il faut prioriser certains éléments pour toutes les options:-la circulation doit être à double sens car cela ralentit encore davantage la vitesse, cela devrait être aussi le cas sur de nombreuses artères, la vitesse maximale ne devrai pas dépasser 40km-le stationnement doit être réduit à des espaces de livraison seulement et à de places pour personnes handicapées dans un seul sens, pour un maximum de 3 espaces entre chaque section de rues-la voie de circulation récupérée de l'autre côté doit être réservée au transport en commun (véhicules électriques de petit et moyen gabarit) et au vélos.merci
Camille il y a environ 3 années
Je privilégierais l'option 2 dans la mesure ou l'offre de stationnement aux abords est améliore:parkings souterrains ou en hauteur.Cette option améliore la situation actuelle tout en permettant la circulation automobile.Pour ma part,si je ne peux trouver de stationnement,j'irai ailleurs.Qu'il y ait plus d'espace pour les piétons est une bonne idée car le déplacement a pied est parfois difficile particulièrement près de La Baie.
pascal_robert il y a environ 3 années
L'option D est intéressante seulement si les espaces de stationnement sont convertis en voie pour piétons en été. L'option B est un bon compromis, si le transport en commun est une nécessité. Par contre, j'en doute un peu, car présentement l'autobus 15 est peu utilisée, en tout cas elle ne l'est pas à l'heure de pointe. Reste à voir comment on pourrait utiliser le transport en commun avec l'option B pour décharger un peu la ligne verte.
Hide reply (1)
Géraud il y a environ 3 années
Je crois que si la 15 est inutilisée à l'heure de pointe, c'est que marcher va plus vite... S'il existait une voie réservée et respectée pour le bus 15, il serait plein j'en suis sur.
Géraud il y a environ 3 années
Bonjour,Je "vote" pour l'option D qui permet une plus grande flexibilité.Cependant, ne peut-on pas imaginer une voie de transport en commun et une voie de circulation plutôt que deux voies de circulation? J'ai l'exemple du réaménagement de la rue St Hubert entre Bellechasse et J Talon: une voie de circulation au centre, des stationnements longue durée à gauche et des stationnements temporaires/livraison à droite. Cela fluidifie énormément! Les trottoirs sont inchangés.
SophieMFD il y a environ 3 années
À première vue, l'option C est celle qui me plait le plus. Cependant, je crois qu'il est primordial de penser aussi aux vélos et à leur sécurité. Je n'aurais donc pas de problème avec l'option D si elle permet d'assurer la sécurité des cyclistes en ayant une voie cyclable balisée l'été par exemple. Je pense aussi qu'il faut avoir une pensée pour les gens à mobilité réduite et pour le transport adapté. Je suis pour le fait qu'il n'y ait plus du stationnement sur Sainte-Catherine. Cela dit, il faut aussi permettre une accessibilité à tous et cela peut engendre des compromis. Une section de stationnement pour personnes handicapées seulement pourrait exister.
ValentPhil il y a environ 3 années
À l'instar de ce que font plusieurs grandes villes dans le monde (New York, Melbourne, Londres, etc.), la priorité devrait être accordée aux humains plutôt qu'aux voitures. L'objectif étant de pérenniser le caractère commercial et socialisant de la Ste-Cath, il est important de s'assurer que les gens puissent y circuler aisément, voire qu'ils aient l'occasion de s'arrêter dans diverses haltes où du mobilier urbain invitant serait à la disposition des passants. Ce faisant, Montréal s'assurera de garder son cœur bien vivant pour le siècle à venir. L'option offrant le plus d'espace piéton (avec livraison la nuit seulement) serait, à mes yeux, la plus structurante.
eve_ju il y a environ 3 années
L'option D semble la plus intéressante. Il est vrai qu'actuellement les trottoirs ne sont pas assez larges en été.
Jeannot il y a environ 3 années
OPTION E: Fermer la rue complètement à la circulation, sauf pour les livraisons la nuit.Il y a plein d'autres exemples, la rue Church à Burlington, Broadway à New York, Spark à Ottawa...Et la 15 franchement, dans le pare-chocs à pare-chocs parallèle à la ligne verte et René-Lévesque ne manquera pas beaucoup...Évidemment il faut faire un effort pour compenser les pertes de stationnement, mais ce bijou de rue devrait être mieux mis en valeur avec un peu d'espace vert, un peu de verdure, de l'air respirable et un peu plus de sourires.
Domigag il y a environ 3 années
Le plan D me semble le mieux adapté aux multiples besoins et fonctions d'une artère aussi vitale économiquement que socialement. La possibilité d'élargir au besoin les voies de circulation permet plus de flexibilité. Moins de circulation, plus de piétons et des zones à fonctions variables pour des besoins concrets (entretien, livraison, exposition urbaine, etc.).
Jerry il y a environ 3 années
Je n'aime pas l'option C, car sans aire d'arrêt pour les véhicules j'ai l'impression que ça deviendrait un chaotique. Pas obligé d'être des places de stationnement mais des aires d'arrêt pour livraison, taxi, véhicule d'urgence etc.Aussi une piste cyclable qui remplacerait une voie de circulation serait à envisager, elle disparaîtrait l'hiver maisonneuve ayant beaucoup moins de cycliste en hiver.On aurait alors une combinaison de l'option B et D avec possibilité de voie cyclable en automne été printemps.
Grik il y a environ 3 années
Il faut être courageux pour aller au centre-ville en auto. Et cela n'est pas prêt de changer!L'ambiance piétonnière est primordiale pour favoriser l'utilisation de Sainte-Catherine et de favoriser la rue pour la rendre intéressante pour les magasins qui s'y trouvent. C'est pourquoi l'option C est intéressante. Toutefois, une certaine largeur pourrait être utiliser pour les cyclistes en été et stationnement en hiver.Maisonneuve est saturée de vélos et des études peuvent démontrer qu'il y a plus de vélos y circulant que d'autos aux heures de pointe. Il ne serait pas biaiser d'analyser cette rue en même temps que le développement de Sainte-Catherine. Cela pourrait relocaliser les vélos vers une Maisonneuve maximisée (utilisation massive pour le travail) et ainsi ne pas y dédier une place réservée sur Sainte-Catherine.Une autre idée pourrait d'y instaurer des bassins de biorétention entre piétons et auto. Ainsi, on peut gérer les eaux de pluie et y créer des aménagements paysagers esthétiquement beaux, rafraichissants et pouvant y accueillir des bancs adjacents pour aire de repos. Cela peut facilement être créé avec l'option D, près des intersections par exemple.Et il ne faut pas oublier le transport en commun.. Un casse-tête quoi!
Snoro il y a environ 3 années
À voir la quantité de personnes déambuler sur la Sainte-Cath., j’opte pour la proposition « C ».
franktko il y a environ 3 années
Il faut absolument laisser beaucoup plus de place aux piétons. Donc l'option C et aussi l'option D qui offre une certaine flexibilité...
Pietprior il y a environ 3 années
Puisque nous habitons au royaume de l'automobile et qu'en plus la courtoisie au volant n'existe plus, surtout au Quebec, je crois fermement que laisser le plus de place possible aux piétons est l'option ( C ) la plus intéressante...Cela encourageras le transport en commun, l'économie d'essence, la réduction de la pollution, que du positif...
VI70 il y a environ 3 années
j'apprécie la flexibilité qu'offre chacune des options